INTERNATIONAL SNOW SCIENCE WORKSHOP 2014

Sharing is caring!

Atelier international des sciences de la neige 2014
Canada – du 28 septembre au 3 octobre, le soussigné et Daniele Faulkner ont participé à la Conférence des sciences de la neige qui s’est tenue à Banf, en Colombie-Britannique, au Canada. Plus d’un millier de délégués ont rencontré, y compris des conférenciers, des exposants et des sponsors, pour échanger des idées sur la neige et les avalanches avec une formule qui a confronté dans un contexte unique la composante scientifique et théorique de l’expérience pratique et sur le terrain.

 

L’une des raisons de cette réunion annuelle de l’ISSW est de faciliter l’échange d’idées et d’expériences entre les scientifiques et les chercheurs de neige et les opérateurs qui quotidiennement ont à faire face à la neige et le problème des avalanches.

 

Pendant toute la semaine, nous avons eu l’occasion de, écoutez les présentations, rencontrez les exposants directement sur le terrain, voir les expositions de produits et d’équipements, de participer aux nombreux groupes de travail sur des thèmes spécifiques et aussi de socialiser avec des collègues de partout dans le monde aux différents événements sociaux spécialement conçus par les organisateurs.

 

Au cours des matins de l’atelier, des présentations ont été suivies, le thème des prévisions d’avalanches et la façon dont la communauté scientifique est impliquée dans cette question avec l’utilisation de l’équipement et des procédures de plus en plus sophistiqués, le thème de la gestion des risques dans les stations de ski les plus grandes et les plus

 

Il y a également eu beaucoup de discussions sur la sécurité des travailleurs exposés aux dangers de la neige, dans le domaine des facteurs et des comportements humains par rapport à la possibilité et au danger de déclencher des avalanches, sans négliger les dernières innovations en matière de matériel et de technologie pour le sauvetage d’avalanches.

 

Ces présentations sont suivies de quelques tables rondes où des discussions ont été menées sur différents sujets tels que la nécessité de s’équiper de l’équipement de l’aide non seulement dans la pratique du ski, mais aussi dans les autres activités Alpinisme hivernal et non (cascades de glace, (alpinisme, randonnée pédestre avec raquettes), ou sur la contribution que la science a donnée dans la prévention du danger d’avalanche et dans la diminution des facteurs de risque , ou la direction dans laquelle vous allez dans le domaine de l’information et de la formation, les certifications, les qualifications et les bonnes pratiques.

 

Nous avons eu l’occasion précieuse de connaître plusieurs opérateurs dans le domaine de la neige de partout dans le monde, y compris l’Italie qui était présent avec quelques représentants de la AINEVA et avec le groupe coordonné par le Dr Fabiano Monti, qui il a présenté une affiche intitulée «approche de tout le domaine sur la gestion des risques d’avalanche et de la sécurité dans les sports de neige», où il a illustré son expérience intéressante avec le domaine skiable de Livigno.

 

Le seul jour de pause prévu par l’organisation avec Daniel, sur les conseils du guide alpin de Canmore, Marc Piche, vieille connaissance des rencontres internationales de la UIAGM, nous sommes allés à grimper sur les murs lisses calcaires du mont Yamnuska. Escalade très intéressante et la satisfaction dans un véritable environnement sauvage des montagnes Rocheuses.

 

Je pense que cette expérience est très importante et positive, car elle nous a donné l’occasion d’établir des contacts avec la communauté internationale traitant de la neige et des avalanches, un sujet étroitement lié à la pratique professionnelle des guides alpins. Je crois fermement que, même à l’avenir, il est nécessaire de rester en contact avec cette réalité où nous pourrions aussi avoir les chances d’intervenir et de contribuer à notre expérience liée à la formation professionnelle.

Laisser un commentaire